Nous sommes Jairo et Angelica, nous sommes d’origine colombienne, il y a un an et six mois que nous sommes arrivés à Québec, puisque nous sommes professionnels diplômés dans notre pays natal, nous requérons du temps afin d’obtenir la reconnaissance de nos métiers. En conséquence, nous remercions le S.A.A.I. qui nous a aidé, au long de notre intégration à la société québécoise, d’ailleurs le S.A.A.I. nous a offert la possibilité de participer dans les différentes activités qui sont organisées, par exemple, notre participation à la cuisine collective nous a permis de rencontrer d’autres immigrants et cultures et pratiquer le français, nous nous sommes sentis accueillis par les intervenants. Parce que, comme tous les autres immigrants, pour nous l’information, l’orientation et l’aide alimentaire ont été vitales, dans ces conditions, nous pourrions continuer notre vie familiale et notre chemin professionnel au Québec. Merci de tout cœur!

Jairo Mendoza et Angélica Montes

J’ai connu le Service d’aide à l’adaptation des immigrants et immigrantes (S.A.A.I.) par l’entremise de l’Exportech Québec au mois d’avril 2015. En ce moment-là, j’étais perdu, ça n’allait pas du tout bien, mais les services de soutien psychosocial ainsi que les activités du projet Maille-Âge que j’ai reçu m’ont beaucoup aidé à avancer dans ma vie quotidienne. Sur ce, je remercie du fond du cœur l’équipe du S.A.A.I. qui m’a soutenu pendant ces moments difficiles. Je recommanderais d’autres clients à utiliser les services du S.A.A.I. Merci. Cordialement,

Pélagie M.

De notre part en ce qui concerne les ateliers de français, nous disons un grand merci pour la formation et l’encadrement que nous avons reçus. Nous souhaiterions continuer toujours à participer aux ateliers du S.A.A.I. mais nous ne pouvions pas car nous avons été obligés par le MIDI d’aller fréquenter au Cégep de Sainte-Foy. De toute façon, nous sommes partis physiquement mais nous sommes encore persuadés que nous allons retourner encore au S.A.A.I. Pour clore, nous disons merci aux bénévoles ainsi que pour toute aide que nous avons bénéficiée dont l’apprentissage du français.

Famille qui demande de garder l'anonymat

Je m’appelle Andrea Morales, je viens de la Colombie. Je suis arrivée au Québec avec ma famille le 23 février 2015. Quand je suis arrivée ici, une amie, aussi colombienne, m’a bien parlé des services offerts pour le SAAI et immédiatement m’a fait un rendez-vous avec Madame Claudia Peña qui nous a aidé à connaître tous les documents à remplir pour les enfants. Dans le SAAI, j’ai eu l’opportunité de participer dans divers événements, comme le cours prénatal, où une infirmière m’a donné tout ce que j’ai besoin pour me familiariser avec la naissance de mon bébé ici au Québec, parce que je suis arrivée enceinte. Puis, j’ai participé dans le Focus Group où nous avons parlé des besoins à propos de la famille. Alors, nous avons eu à la suite deux sessions informatives avec la police. Le policier nous a informé de plusieurs aspects que nous devrions garder et respecter ici au Québec et au Canada. Depuis cinq mois, je reçois un dépannage alimentaire une fois par mois (samedi) et le même jour nous faisons partie d’un repas. Aussi, j’ai reçu des vêtements pour mon bébé et mon fils de 5 ans. Enfin, je suis très heureuse de faire partie de tous les événements que le SAAI a fait et dans lesquels ma famille et moi avons beaucoup profité.

Andréa Morales